Blog

Le presse-papier de ma vie.


Journal de Ring #5

Ce weekend, j'ai fait du chien ! Ça me fait du bien de couper complètement du boulot et des considérations quotidiennes ...

Vendredi, Oakley m'a suivie toute la journée partout, en caisse dans la voiture. Je l'habitue à savoir …

Lire plus


Journal de Ring #4

Après un article centré sur le plat, on va parler un peu plus particulièrement de la partie mordant. Car c'est bien la grande nouveauté pour Oakley et moi et le réel travail de l'équipe se situe à ce …

Lire plus


Journal de Ring #3

J’arrive à me rendre au club deux fois par semaines, c’est bien. Je préférerais trois fois mais le boulot m’en empêche. Et puis peut-être que ce serait un peu trop pour Oakley dans un premier temps. Aujourd …

Lire plus


Journal de Ring #2

J'arrivais lorsque le président partait. Il a quand même tenu à faire mordre Oakley, de la même manière que la première séance, attaché par son harnais au poteau. Lorsque j'ai préparé le loulou, il entendait le bambou fendu …

Lire plus



Émerveillement

Belle-maman m’a offert un beau livre pour les fêtes, « Émerveillement ». De magnifiques clichés, grandioses et un peu mystiques de montagnes sauvages ou de mer déchaînée, quelques textes inspirants et des citations pour inviter à la méditation. Je le feuillète …

Lire plus



Merlin est mort

J’ai appris une nouvelle pas marrante hier. Merlin, le copain chien du village voisin est mort. Merlin fuguait de plus en plus régulièrement et de plus en plus loin. Nous l’avons récupéré plus d’une fois, il se …

Lire plus


Encore un petit post qui sert à rien ! Juste deux photos, pour garder des souvenirs...

D’abord, l’inconvénient d’une marche en laisse parfaitement au pied avec un chien mouillé par la pluie : une jambe gauche trempée ... Marche au pied avec chien mouillé

Un chien heureux de sortir malgré une météo abominable et de la boue partout ! Oakley devant l’Auriou


Les jours de pluie s’enchaînent. Entre deux micro balades, je vais m’occuper des chevaux et Oakley adore se coucher dans le foin en m’attendant.