Sans Indiscretion

Le presse-papier de ma vie

Rattrapage et curiosité pour le XVIème siècle


Durant mes examens, il y a deux matières dans lesquelles j'ai été mise en difficulté : la littérature et l'histoire littéraire du XVIème. Je pense que le cours d'histoire littéraire de ce siècle ne m'a pas aidée à m'y plonger. Je l'ai trouvé peu didactique et d'un niveau trop détaillé, sans pour autant bien assoir des bases (que je suis peut-être censée déjà avoir, je l'avoue). Le cours de littérature a été intéressant, j'ai d'ailleurs envoyé un devoir d'entraînement correct. Pour autant, le sujet du jour J ne m'a pas inspirée et la pression du chrono m'a fait un peu perdre mes moyens. J'ai râté mon épreuve.

Néanmoins, je trouve cette période curieuse et particulièrement riche. Elle est fondatrice de notre langue actuelle d'une part, et d'autre part elle a vu naître l'humanisme, qui a joué un rôle certain dans les guerres de religion fin du siècle. Donc, je me dois culturellement et pour la poursuite de mon cursus de m'y intéresser. Mais au-delà, ce drôle de siècle dichotomique vaut le coup que je m'y penche plus sérieusement. En revanche, comme toujours, je trouve très difficile de se lancer seul à l'assaut d'un massif littéraire, encore plus dans un français parfois assez délicat à comprendre.

J'ai la chance que Nicole B. m'ait offert un super livre des années 70 qui présente une anthologie commentée et didactique des textes importants de cette période (Recueil de textes litteraires francais xvie siecle, de Senninger et Chassang, Hachette 1973). Avoir accès dans un même ouvrage à des explications contextuelles (historiques, politiques, religieuses), des extraits choisis, un lexique pour se dépétrer du vocabulaire vieilli et un appendice de grammaire spécifique, c'est un confort dont je n'aurais pas pu me passer. J'aurais je pense été découragée et perdue.

Je découvre donc avec curiosité des morceaux choisis et expliqués de Marot, Rabelais, Du Bellay, Montaigne, D'Aubigné etc... Je n'ai pas honte de le dire, il s'agit pour moi pour la plupart de véritables découvertes.