Sans Indiscretion

Le presse-papier de ma vie

La Mule, Clint Eastwood (2018)


  • lun. 24 août 2020
  • Ciné

Le réalisateur tient le rôle principal, l'histoire est inspirée de l'histoire d'un certain Leo Sharp. Il s'agit d'une sorte de road-movie d'un papi ronchon mais paradoxalement passionné de fleurs, qui a consacré sa vie à son travail en négligeant atrocement sa famille. Pour satisfaire ses besoins pécuniaires, Earl se retrouve à servir de "mule" à un cartel en transportant de la drogue dans son coffre.

C'est un faux thriller car l'intrigue est toute faite, mais captivant tout de même car on est là pour le personnage. Naïf parfois, solide souvent, tour à tour émouvant et drôle, je me suis bien attachée au personnage principal, qui finit par se repentir et distribuer le bien autour de lui. Moi, j'aime bien les happy-ends, ça me réconcilie avec l'humanité.

Rythme lent en accord avec l'âge du principal protagoniste, ambiance mélancolique, belles images d'une Amérique profonde, pays dans lequel tant de générations et de communautés différentes cohabitent. C'est un thème cher au réalisateur. Je note aussi une triste mise en lumière des anciens combattants qui vivotent de pensions dérisoires.