Scandale, Jay Roach (2019)


Affiche Scandale

Inspiré de faits réels, plusieurs fois nominé aux Oscars, ce film nous plonge dans les coulisses d'une grande chaîne de télévision américaine républicaine : Fox News. Il est question du harcèlement sexuel et du chantage exercé par une gente masculine toute puissante sur une cohorte de présentatrices ambitieuses traitées en femmes-objet.

Prête à tout, même parfois à taire l'inacceptable, pour se fondre dans le moule et faire carrière, le cataclysme médiatique viendra d'une présentatrice qui osera se rebeller et exposer le système au grand jour (mais seulement après en avoir été exclue dans la honte hein, faut pas déconner). En extrapolant, cela donne à réfléchir sur notre capacité à nous soumettre à un système que l'on sait injuste, mais que l'on supporte, on se dit qu'on a quand même de la chance d'en faire partie quand on voit à quel point il est très difficile d'en être exclu (je pense par exemple à notre société de consommation, ou encore au fonctionnement du monde du travail). On observera aussi avec quel cynisme la raison économique l'emporte sur toute autre considération (amitié, loyauté, expérience) par le licenciement violent et immédiat du grand ponte de la chaîne par les propriétaires.

Film assez pessimiste, la lueur d'espoir vient de la plus jeune du trio de présentatrices-héroïnes. Au départ dévorée d'ambition, mais un peu naïve, elle va refuser de rentrer dans ce jeu malsain et archaïque et mettre les voiles, quoiqu'il en coûte pour sa carrière. Son intégrité passe avant le reste et je trouve que c'est vraiment le message à retenir : le salut passera par le raz-le-bol de la jeune génération, qui fait progresser la société (pensons bien sûr à #MeToo, mais aussi aux débats écologiques ou sur l'identité de genre, par exemple)

J'ai été un peu déconfite par la manière dont j'ai accueilli ce scénario : j'ai plus été choquée par mon non-étonnement que par la réalité des faits décrits. En clair, on se doute tellement que ça fonctionne comme ça, ça fait si longtemps que c'est établi, que cette emprise masculine inacceptable ne surprend pas quand on la révèle. C'est cette banalisation du sexisme qui est la plus choquante, en définitive. Malheureusement, c'est un film dans l'air du temps ...

Le rythme est enlevé, il faut suivre pour ne pas se perdre dans les protagonistes et capter rapidement les enjeux. La réalisation est juste correcte, et je suis déçue que le film se contente de montrer les faits à la manière d'un documentaire scénarisé, et ne prenne pas le parti de véritablement incarner le problème. C'est dommage, car le casting féminin s'y prêtait ! En somme, on peut envisager l'oeuvre comme une sorte de blockbuster de la cause féministe, pour rendre le plus accessible possible un combat à mener, encore. C'est donc un film nécessaire, important pour ce qu'il dénonce, moins pour ce qu'il montre.


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.