Journal de Ring #2


J'arrivais lorsque le président partait. Il a quand même tenu à faire mordre Oakley, de la même manière que la première séance, attaché par son harnais au poteau. Lorsque j'ai préparé le loulou, il entendait le bambou fendu claquer et remuait la queue ! Signe qu'il reconnaissait le bruit de la dernière fois et que ça le faisait monter en excitation. J'aime :)

Il a plus facilement pris la toile que le premier coup, il comprend le but du jeu et visiblement est content d'y participer. Il est un peu en tension, je le vois à ses oreilles plaquées en arrière, et c’est ce que l’on recherche. Que le chien soit un peu poussé loin dans la tension et la frustration pour que la morsure devienne un exutoire recherché. Mais point trop n’en faut ! Je connais mon loup, et ce n’est pas un gros caractère : trop de pression pour lui et il angoissera, se recroquevillera et ce sera terminé. Il va falloir maintenant que l'équipe lui apprenne les règles, c'est à dire prendre fermement et ne plus lâcher. La prochaine fois, il passe à l'élastique, et la frustration de la toile qui lui échappera forcément s'il rouvre la gueule devrait lui permettre de comprendre qu'il doit serrer pour continer à jouer. À suivre ...

Ensuite, j'ai travaillé un petit peu de plat pour montrer à Néné l'ancien nos positions. Arf, là aussi il y a à reprendre, car le chien avance pas mal dès que je suis à quelques mètres face à lui, en particulier sur la transition debout-assis, car il avance l’arrière train au lieu de basculer vers l’arrière. J’ai vu qu’au club ils travailles dans une cage de caddie pour empêcher le chien d’avancer, et les positions sont donc apprises avant main bloqué. Depuis ses deux mois j’apprends à Oakley à bloquer l’arrière main, je ne peux pas recommencer à zéro ! Ce n’est pas grave : tant que le chien ne dépasse pas la ligne, pas de faute, quelque soit la manière dont on s’y prend.

J’ai regardé un autre gars travailler le plat de sa petite Tervueren de 9 mois, je suis scotchée par sa connexion avec son maitre. Marche au pied très propre, absence impeccable. On a discuté, et on est tombé d’accord : ces chiens ont BESOIN de travailler. Ils ne demandent que ça, ça les canalise, et ça forge une relation forte avec le maître. Je n’ai pas assez travaillé Oakley, j’aurais pu et dû lui demander beaucoup plus, je me contente d’ailleurs actuellement toujours de trop peu. Je m’étais d’ailleurs fait la réflexion il y a peu de temps : j’avais remarqué que le chien était plus calme et connecté pendant une balade quand je lui imposais des moments d'obéissance régulièrement. Loin de le saouler, il répondait avec plaisir.

En tout cas, je suis heureuse de l’attitude et de la bonne volonté de mon chien. J’essaye de lui rendre la venue sur le terrain agréable. J’espère qu’il va mordre le bougre ...


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.