Émerveillement


Belle-maman m’a offert un beau livre pour les fêtes, « Émerveillement ». De magnifiques clichés, grandioses et un peu mystiques de montagnes sauvages ou de mer déchaînée, quelques textes inspirants et des citations pour inviter à la méditation. Je le feuillète avec plaisir le soir.

Couverture du livre Emerveillement de Matthieu Ricard

Mais si de belles images permettent de s’ouvrir aux beautés de la nature, c’est bien la capacité d’émerveillement du quotidien que je recherche. Ce vivre maintenant, cette pleine conscience comme on dit, j’arrive à le ressentir tous les jours grâce à mon chien. Il m’incite à sortir dans la nature, à des moments que je n’aurais pas choisis seule (au lever du soleil, sous la pluie, sous un ciel étoilé), et même à partir en randonnée pour passer des nuits sauvages. Je savoure ces instants.

Il ne se passe rien de particulier, j’essaye juste de capter les sensations assez fortes que je ressens : le froid piquant de l’aube, mes pupilles dilatées dans la nuit noire, la moiteur d’une brume sur les cours d’eau, l’odeur fraîche de la terre gelée, les bruits lointains tellement bien transportés par l’air vibrant du matin. Les traces laissées par les animaux sauvages, la cacophonie des oiseaux au petit jour et le silence parfait au milieu de la nuit.

Etang de Thors

Un matin sur le Dandelot

Un blaireau et un chevreuil se sont croisés

Balade par un matin d’hiver

Aube givrante


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.