Le Sorceleur tome 1 : Le Dernier Vœu, d’Andrzej Sapkowski


Couverture

J’avais envie de magie, de fantastique, d’aventure épique, pour m’évader et rêver. J’avais aussi envie de me lancer dans une série de plusieurs tomes qui me tiennent en haleine plusieurs mois d’hiver. Je me suis mise en recherche d’une saga fantasy de qualité (car il y a pas mal de choses moyennes ou vues mille fois dans le genre).

Mon choix s’est arrêté sur la série « Le Sorceleur », d’un auteur polonais au nom imprononçable. Les critiques élogieuses, l’adaptation en jeu vidéo à succès et l’adaptation en série télévisée prochaine ont attisé ma curiosité. J’ai fait le choix d’écouter ce roman, lu par un conteur extraordinaire. Son timbre grave et ses capacités à donner une voix unique aux personnages sont admirables.

Ce premier tome est en fait une suite de courtes aventures du héros Gerald de Riv, habilement amenées, qui nous permettent de découvrir les personnages et l’univers fantastique sans lourdeur. J’ai vraiment apprécié cette manière de faire. C’est plus digeste qu’une introduction interminable présentant cent personnages qu’on ne retiendra pas. Les histoires ont toutes un lien entre elles, ce qui donne une tenue à l’ensemble du roman. Ce n’est pas si décousu que ça en a l’air de prime abord.

Mon énorme coup de coeur, c’est la qualité des dialogues. En effet, il y a finalement assez peu de description et de narration dans l’écriture d’Andrzej. Il y a en revanche pléthore de dialogues ! Et quels échanges ... j’ai adoré suivre les joutes verbales entre les uns ou les confidences des autres. L’auteur sait faire ressortir les traits de caractères de chacun de ses personnages uniquement grâce à leurs prises de parole, aux styles bien différenciés. Je suis éblouie par cette maitrise littéraire. Je confirme que cette saga se prête parfaitement à une adaptation cinématographique sur ce point.

L’objectif est rempli : je me suis évadée, j’ai accroché aux personnages et à l’univers sombre, j’ai adhéré à la magie de ce monde. Vivement la suite !


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.