Erreurs de couture


Ça fait partie de l'apprentissage. Je l'avais lu partout, et en effet : dans ses débuts en couture, on fait des erreurs. C'est normal, et c'est comme cela qu'on apprend.

Et bien on peut dire que la matinée d'hier a été riche en enseignements ! Je me suis lancée dans un petit projet pas trop complexe pour aborder de nouvelles techniques avec ma machine à coudre. Luzette toute pimpante me faisait envie ...

L'idée, c'est de confectionner un protège carnet de santé. J'ai trouvé un tuto et un patron accessibles et intéressants à cette adresse. Seulement, mon propre carnet a déjà une couverture. En revanche, pas celui de mon chien (et il traîne plus souvent dans mon sac que mon propre carnet). Excellent exercice supplémentaire : adapter le patron aux dimensions du carnet du chien.

Au départ, j'ai tout simplement calculé le coefficient de réduction des côtés longueur x largeur, avec dans l'idée d'appliquer cette réduction d'échelle à l'impression des patrons. Sauf que les marges de couture incluses dans le patron rétrécissent d'autant, et ça ne convient pas. Je me dois de garder 1cm de marge de couture, j'ai donc redessiné à la main la totalité des morceaux de patron. J'ai passé un peu de temps...

Patronage

Est venue ensuite l'étape de découpe des tissus, puis du repassage des différents morceaux. Enfin, début de la couture ! La première étape est de coudre une étoile en appliqué sur la couverture au point zig-zag. Au vu des angles à coudre, je me suis d'abord bien entraînée sur des chutes de tissus. Ce n'est pas une mince affaire... Je suis plutôt très satisfaite du résultat pour une première ! J'ai dû faire une pause thé par la suite tant l'exercice m'a demandé de la concentration.

Couture de l'appliqué Étoile

J'ai poursuivi le déroulé du tutoriel, mes coutures d'ourlet sont correctes, mes points assez droits. À la toute fin, après avoir passé un coup de fer à repasser pour la dernière fois sur mon ouvrage, je me suis alors rendue compte d'une première erreur : ma couverture avec l'appliqué cousu se retrouve au dos du carnet au lieu de la face. Je n'ai pas pensé à vérifier ce que tout ça donnerait une fois tout retourné, au moment où j'épinglais les différents morceaux ensembles.

Enfin, verdict : j'essaye d'enfiler le carnet dans sa housse. Le protège carnet est trop juste en largeur, le carnet ne rentre pas. Je sais d'où vient mon erreur : je n'ai pas prévu dans mes marges de sécurité l'épaisseur du tissu que j'ai choisi. Les proportions du tutoriel étaient correctes pour de la toile de coton toute fine. J'ai choisi d'utiliser un tissage beaucoup plus épais et résistant, ce qui a au final complètement mangé le demi centimètre de marge censé permettre au carnet de se loger sans difficulté dans les rabats.

Tant pis ! Je recommencerai ce projet pour m'entraîner, en essayant de l'ajuster correctement en fonction du tissu utilisé cette fois. En attendant, cet ouvrage se transforme en une jolie housse pour ranger ma palette d'aquarelle. Je pourrai y rajouter un ruban pour la maintenir fermée.

Une housse pour ma palette d'aquarelle

Une housse pour ma palette d'aquarelle

L'ouvrage entier

Un rabat et son ourlet

Le dos et la tranche de la housse


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.