Randonnée sur 2 jours avec Oakley - St Savinien à Saintes


Ça m'a pris comme ça, depuis le temps que j'y pensais. J'ai décidé de tester mon matériel, mon physique et mon chien sur une rando en itinérance de deux jours, avec de vraies étapes et un vrai bivouac au milieu. Compte-rendu ...

Le parcours

Je me suis décidée sur un parcours décris sur le site dédié à la Charente-Maritime de la Fédération Française de Randonnée (FFRandonnée - Comité Départemental de Charente-Maritime). Il s'agit de relier St Savinien à Saintes en 2 jours en suivant le tracé du GR360 puis du GR655 (Chemin de St Jacques de Compostelle). 36 km à marcher, pas une bagatelle.

Le fichier PDF explicatif du parcours

Je me suis procurée la carte IGN de la région, indispensable car certains balisages sont effacés.

Le matériel - Bivouac et rando

La météo prévue était un grand beau temps, légèrement voilé dans l'après-midi du deuxième jour. Pas de pluie annoncée, une vingtaine de degrès l'après-midi et une minimum de 6 ou 7°C au petit jour. Je n'ai pas emmené d'affaire de pluie.

J'ai marché avec mes chaussures basses et légères de randonnée, un pantalon technique léger et en t-shirt manche courte. Lunettes de soleil et casquette indispensables ! Deux polaires, mon cache-coup et un coupe vent léger en cas de besoin dans le sac. Mes bâtons de marche ne m’ont pas quittée bien entendu.

Je suis partie avec mon sac de randonnée Osprey Tempest de 40L. Ni trop petit ni trop grand, c'est vraiment la taille parfaite pour moi et mon paquetage. Il est assez léger (1,060 kg) et fonctionnel.

Sac Osprey Tempest 40L

J'ai bivouaqué sous tarp, plus léger et modulable qu'une tente. Ouvert sur la nature, j'ai vraiment adoré l'expérience. Et c'est plus facile à vivre avec un chien qui ne cesse de rentrer, sortir. J'ai opté pour le Tarp de chez DD Hammock taille 3x3m, dont voici une fiche technique tirée du site officiel :

DD Hammock Tarp 3x3

Une couverture de survie en guise de tapis de sol, mon matelas mousse Thermarest Solite Regular (génial !) et mon sac de couchage en duvet Lestra (températures : confort 2°C, confort limite -2°C, extrême -19°C) et son drap de sac en polyester (un peu de chaleur en plus mais surtout hygiène du sac de couchage). Frileuse, je me suis bien habillée avec chaussettes et sous-vêtements en polaire pour la nuit. Malgré une température de 7°C au petit matin, j'ai eu bien chaud toute la nuit. Il m'a manqué cependant une petite paire de gants en polaire.

J'avais emmené un mini nécessaire toilette (un petit savon, une micro serviette, une brosse à dent, une crème hydratante solaire), mon réchaud et sa cartouche de gaz avec popote pour la soupe, les pâtes et le thé chaud. Quelques affaires pour le chien aussi, sa laisse lasso, une grande longe en corde de 5m, sa balle et une gamelle pliable.

Les 700g de croquettes pour Oakley ont pesé lourd la première journée. J'ai été bien soulagée quand il a tout eu mangé. 😋 Pour moi, des galettes de seigle, un saucisson, des cacahuètes, un sachet de nouilles chinoises, 2 soupes lyophilisées, des sachets de thé, du chocolat, un sandwich et une banane. Je suis partie avec 2L d'eau, car je savais en étudiant la carte que je trouverais souvent des points d'eau pour hydrater le chien. Sinon, il aurait fallu au moins un litre d'eau de plus.

Ma balance à la maison est fausse (trop pratique ...) mais j'estime que mon sac complet faisait entre 10 et 11 kg. Un peu moins le deuxième jour donc ...

L'expérience

Oakley a été vraiment adorable, le chien parfait. Je le savais déjà, mais ça se confirme. 🥰

Nous sommes partis de Saintes en train pour rejoindre St Savinien. Première fois pour le loup dans une gare, avec tous les gens, les bruits forts, les odeurs. Bien collé à la jambe de sa maîtresse au début, il s'est couché et détendu une fois à bord. Tout s'est parfaitement bien passé. Arrivés à St Savinien, pas mal de marche en laisse au pied pour traverser la ville. Une fois sur le début du sentier GR, plein de promeneurs du dimanche matin, je n'ai pas cessé de rappeler le chien. Vraiment pas évident car c'était une boule d'énergie en ce début de journée ! Une fois éloignés de toute civilisation, liberté totale pour le loulou qui a pu vagabonder et ouvrir la marche à sa guise.

Je n'ai pas spécialement apprécié le tracé jusqu'à GrandJean et l'autoroute car on empruntait souvent du goudron, mais j'ai beaucoup aimé la suite, particulièrement autour de Fenioux avec la Ferrée verte (ancienne voie de chemin de fer reliant Taillebourg à St Jean d'Angely), les cours d'eau et la forêt.

J'ai eu un dilemme pour choisir le lieu de couchage. Je souhaitais que l'on puisse s'arrêter non loin d'un point d'eau pour la boisson du chien et la baignade, mais ça faisait une grosse étape. Je commençais à avoir mal aux pieds et Oakley montrait des signes de fatique. J'ai quand même poussé jusqu'à Juicq, pour bivouaquer au bord de la Rutelière. Arrivés sur place, le ruisseau était à sec ... Ouch, mes réserves d'eau aussi. Nous sommes donc allés faire le plein des bouteilles dans le cimetierre de Juicq (il y a toujours un robinet d'eau potable à disposition dans les cimetières).

J'ai trouvé une clairière un peu en retrait du sentier mais pas loin du cimetière, dans laquelle on s'est posés. J'ai aussi choisi l'emplacement en fonction du soleil : bivouac exposé au soleil couchant et levant. Après un rapide tour des lieux, Oakley s'est écroulé et a dormi toute la soirée, pendant que je montais le camp et mon dîner.

Le coucher du soleil était magnifique, la fraîcheur est très vite tombée. Couchée à la tombée de la nuit, le chien sous le tarp, les animaux ont commencé à se faire entendre. Un capharnaüm de cris de toutes espèces ! Des oiseaux (sans doute des chouettes), des trucs non identifiés, mais surtout : des chevreuils, pleins ! Tout autour de nous, ils aboyaient en se répondant. Oakley était dingue, il tremblait d'envie d'aller les courser. J'ai dû l’attacher à sa longe de 5m et passer la boucle à mon épaule pour être certaine qu'il ne se fasse pas la malle dans la nuit. Mais il n’a pas bougé de sous le tarp, il a compris que c'était la « maison » et qu’il ne fallait pas en sortir. Finalement, tout ce petit monde s'est éloigné et tu, nous avons pu dormir. À 2 reprises, nous avons entendu les chevreuils crier et passer à quelques dizaines de mètres du campement, mais Oakley n'a pas cherché à partir. Il a grogné au milieu de la nuit, je pense qu'un renard s'est approché de nous.

Au petit matin, Oakley a eu froid, j'ai dû le réchauffer un peu entrouvrant mon duvet pour lui. Il ne s'est pas fait prier pour se blottir contre sa maîtresse ! On s'est levé assez tard, on a somnolé jusqu'à ce que les cloches sonnent 9h30. On a petit déjeuner dans la rosée, plié bagage, refait le plein d'eau au cimetière et en route pour Saintes !

Oakley était fringant et reposé, moi un peu fourbu. J'ai estimé que nous avons parcouru 21 km le premier jour. Il nous en restait donc 15 pour revenir à Saintes.

La journée s'est bien passée, les paysages de vignes et de forêt étaient bien agréables. La fin du parcours était moins sympa. La traversée de Fontcouverte et ses environs a dû se faire en laisse, ainsi que toute l'approche de Saintes et jusqu'à la gare. Oakley a été vraiment sympa, il n'a jamais rechigné à revenir vers moi pour se faire rattacher. On a croisé pas mal de monde en revenant à la civilisation. Des gens sympas qui ont discuté avec moi et bien caressé le chien, on s'est même fait attaquer par des tous petits chiens en liberté ! Oakley m'a interrogé du regard pour savoir sil fallait les croquer ou pas 😂

Retour à la voiture, à la gare de Saintes. On est crevés, mais je suis vraiment contente de l'expérience, ça me donne un bon aperçu des réglages à faire et de l'effort à prévoir pour randonner sur plusieurs jours cet été.

Photos

Je n'ai pas pris beaucoup de photos, j'aurais peut-être dû. Mon téléphone était rangé, je n'ai pas eu le réflexe de lâcher mes bâtons pour photographier à tout bout de champ. Quelques souvenirs ...

Pour voir les légendes des photos, cliquer dessus pour qu'elles apparaissent en grand. Possibilité ensuite de défiler tout l'album

Fenioux - Canalisation de l'eau

Fenioux - Ruisseau

Fenioux - Ruine

Fenioux - On a déjà parcouru 12 km !

La Ferré Verte - Ancienne voie de chemin de fer reliant Taillebourg à St Jean d'Angély

Chemin de St Jacques de Compostelle

La Frédière vue de loin

La Frédière vue de près

Dans la campagne sur le GR655

Dans les bois sur le GR655

Oakley au bivouac

Bivouac

Coucher de soleil au bivouac

Réviel dans la rosée du matin

Oakley monte la garde

Deuxième jour de rando - Oakley toujours vaillant

Un Beauceron sur le chemin de St Jacques de Compostelle

Lavoir à Fontcouverte

Oakley se baigne dès qu'il peut


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.