Le jardin rend-il un chien heureux ?

Je suis beaucoup moins catégorique qu'avant sur le fait qu’un chien doivent absolument disposer d’un jardin pour être heureux, qu’un chien qui vit en intérieur soit forcément plus malheureux. J’ai croisé à l’école des chiots des propriétaires qui vivaient en appartement. D’abord assez critique, je révise mon jugement.

Lorsque le chien n’a pas accès à un jardin, il faut impérativement sortir l’animal plusieurs fois par jour pour ses besoins, et d’autant plus quand il est chiot et ne peut pas se retenir longtemps. Ce sont autant de moments partagés avec son chien, d’occasions de socialisation, d’habituation au monde extérieur (circulation, enfants, odeurs, bruits ...), d’apprentissages de marche en laisse etc... Quand on a un jardin, la tentation est grande de laisser le chien, et pire le chiot, faire ses besoins dans la pelouse et ne pas se donner la peine de le sortir « dans le grand monde ». J’en vois plein dans mon village. Les chiens ne sont quasiment jamais sortis du périmètre du jardin. Autant dire que question sociabilité et stabilité émotionnelle, on repassera (et il se met à gueuler après tout ce qui passe à proximité de son grillage). Quand on a un chien en appartement, cette situation n’arrive pas !

Chien qui s'ennuie sur le canapé
Photo libre de droit - Source Pixabay

L’argument numéro 1 : « quand il est seul, c’est mieux qu’il soit dehors ». Pour moi, c’est un mauvais argument. Honnêtement, dans le salon qu’il connaît par coeur ou dans le jardin dont il connaît chaque brin d’herbe, ben tout seul, le chien s’emmerde. C’est aussi simple que ça. Dedans ou dehors même combat, ça change juste qu’il peut faire son pipi quand il veut dehors. Point. Donc c’est sur, quand un propriétaire est absent 12h d’affilée chaque jour, c’est impensable d’obliger un chien à se retenir de faire ses besoins tout ce temps, donc il sera mieux dehors. Mais c’est tout. Le chien s’ennuie tout pareil sur un canapé que sur un paillasson.

L’argument numéro 2 qu’on entend c’est « il peut se défouler comme ça ». Honnêtement, il est bien rare que mon chien se défoule seul dans le jardin. Si on est pas avec lui, ben il se couche et mâchouille des trucs ou roupille. Donc dedans ou dehors, ça change pas grand chose. Il ne met à profit cet espace en courant que quand on joue avec lui, qu’on lui lance la balle. Et ça, un propriétaire en appartement peut très bien le faire dans un parc, un terrain vague ou en emmenant régulièrement son chien à la campagne/plage/forêt. Le jardin n'est nullement indispensable. D'ailleurs, je ne pense pas que la majorité des propriétaires de chien avec jardin jouent régulièrement avec leur toutou sur la pelouse ...

Oakley chiot et moi à la plage
Oakley et moi, première sortie à la plage

En résumé, par ce billet, je veux faire passer le message qu'il ne faut absolument pas juger du bonheur ou de la qualité de vie d'un chien sur le seul critère du lieu de vie (intérieur / extérieur). C'est bien plus complexe que ça. Je suis certaine que les besoins fondamentaux (dont la dépense physique, les interactions sociales, renifler des odeurs, jouer ...) de certains chiens d'intérieur sont bien mieux respectés que ceux de certains chiens cantonnés au jardin.

Pour ma part, mon chien ne vit pas exclusivement à l’intérieur ou à l’extérieur. Il passe la nuit et le temps pendant lequel nous nous absentons dehors. Ainsi, pas de risque de destruction ou de souillure dans la maison (apprentissage de la propreté ultra efficace parce qu'aucune erreur). En revanche, quand nous sommes présents, il est avec nous à l’intérieur et participe à la vie de famille.


- chien -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire