Journal de Nestor et Rocky (9) - Promenade en sulky

Ces derniers temps, j'ai souvent eu envie de sortir avec mes chevaux. À pied bien sûr, ils en ont bien l'habitude maintenant et sont adorables. À cheval même, puisqu'une fois n'est pas coutume, j'ai monté Nestor avec Rocky en longe et on a fait une petit tour au pas autour du village. Ce matin, j'ai sorti le sulky et le harnais. Un peu de dépoussièrage, un peu d'air dans les pneus, l'air est bon, ni trop chaud ni trop frais, pas de vent, pas de pluie. Entre midi et 14h, les gens déjeunent : je ne serai pas embêtée par trop de circulation ou de tracteurs effrayants. Parfait.

J'ai préféré atteler Nestor, qui est plus à l'aise dans ces pieds en ce moment que Rocky, pour laisser la latitude à Rocky en longe de marcher sur les bernes dans l'herbe s'il le souhaite. Nestor a été très calme durant le harnachement et l'attelage, résigné à se faire saucissonner ! Mon pauvre loulou : j'ai perdu en dexterité et je mets un certain temps à règler tout comme il faut ! Il est patient, plus que le petiot qui bouge et en a marre de rester attaché. J'ai attelé dans la cour de la maison, on est partis dans les chemins. Mon Nestor bien vaillant et calme, oreilles en avant, guides flottantes. Rocky sage et respectueux comme à son habitude, bien à sa place sur la berne derrière le sulky.

Imgur

Imgur

On a pas mal trotté, je me sers d'un compteur type compteur de vélo pour garder à l'oeil la vitesse en temps réel des chevaux ; les trotteurs ont vite tendance à trotter fort sans qu'on s'en rende compte ! Je m'efforce de les garder entre 15 et 18 km/h, c'est bien suffisant pour une promenade tout en leur permettant de se déployer un peu quand même. Ils marchent à 6km/h, c'est très correct. Rocky a transpiré, car il a fait plus de poil d'hiver que Nestor pour l'instant. Nestor ne s'est pas trop appuyé sur son mors et est resté bien sous contrôle. Il a commencé à tirer au trot au bout d'une grosse demi-heure de balade. J'ai préféré le repasser au pas pour le garder bien détendu et ne pas batailler avec lui. Les habitudes de courses reviennent vites et je ne veux pas qu'il en reprenne le pli. Rocky a été formidable de souplesse, se calquant parfaitement au rythme parfois irrégulier du gros, sans jamais tirer sur sa longe. Au total, on a fait 6km en environ 45min, vitesse maxi atteinte : 19,8km/h. Les quelques voitures que l'on a croisé semblaient impressionnées par notre drôle de convoi, c'était marrant.

Pour finir, un petit film tressautant au pas sur les chemins, pour montrer la plus belle place du monde : au cul de mes trotteurs :)


- chevaux -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire