Plantation d'une haie champêtre (1) - Le projet

Voici les 2 articles suivants de cette série qui détaille mon projet de plantation d'une haie champêtre en limite de propriété :

implantation haie brise vent

Depuis que nous avons emménagé, nous y pensons : procéder à la plantation de haies pour protéger les chevaux des vents dominants d'ouest d'un côté, et cacher un peu la propriété de la route départementale de l'autre côté. Tout cela dans un style naturel (pas de haie mono espèce) et en accord avec la végétation du territoire. Je partage notre parcours pour témoigner et informer d'autres personnes qui auraient le même projet. Je sais que j'ai moi même cherché ce genre d'infos avant de me lancer.

Après des recherches sur internet et quelques coups de fil à des connaissances, je suis tombée sur le programme EVA Entretien et Valorisation de l'Arbre de la Charente-Maritime, mis en oeuvre par la Chambre d'Agriculture. Ce programme vise à promouvoir la plantation d'arbres et de haies dans notre département, notamment en accordant une prise en charge financère totale d'un projet de plantation répondant à certains critères. Après prise de connaissance du site internet, j'ai appelé un conseiller de la Chambre d'Agriculture pour obtenir des informations plus précises. Il m'a posé une série de questions afin de savoir si mon projet correspondait aux critères de leur programme. Une chargée d'étude de la Chambre s'est même déplacée pour venir voir les parcelles, écouter mon projet, prendre en photo les alentours, prendre connaissance du type de sol et des espèces végétales sauvages des environs. Il faut savoir que sur la parcelle des chevaux, il sera question d'une haie champêtre avec des arbres de haut jet, alors que du côté de la départementale les végétaux choisis devraient monter moins haut, en raison d'une ligne éléctrique au dessus ...

La demande de prise en charge était lancée : formalités administratives (arrêtés d'alignement pour la route départementale et les chemins ruraux), autorisation des Bâtiments de France car nous nous situons dans un rayon de 500m d'un édifice classé. Je viens de recevoir le résultat de la commission d'attribution des aides : avis FAVORABLE ! Il faut se mettre au boulot. En effet, au moment de planter les clôtures des chevaux, nous n'avions pas prévu l'espace nécessaire à la plantaion d'une telle haie. Il va donc falloir déplanter les piquets et les faire replanter à bonne distance. Ensuite, une préparation du sol importante doit être effectée. Presque 300m à labourer et affiner avant d'installer un paillage biodégradable. Je dois donc trouver des gars du coin équipés qui voudront bien nous faire ces travaux.

La fourniture du paillage, des tuteurs et des grillages de protection contre les animaux sauvages devrait intervenir dans le mois d'Octobre. Je dois aussi participer à une journée de formation sur la plantation, l'entretien et la taille de haie organisée par la Chambre d'Agriculture. Dans l'hiver, les végétaux seront à retirer en une seule fois pour procéder à la plantation : tout devra être prêt et il faudra trouver de la main d'oeuvre pour mettre 370 plants en terre ... En attendant, je laisse en consultation les schémas d'implantation et la facture d'un tel projet, à titre d'information.

Document PDF : Prgramme EVA - Facture et implantation de haies champêtres


- haie, travaux -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire