Une Etude en Rouge, d'Arthur Conan Doyle

couverture

Ça fait un certain temps que je souhaite me plonger dans la lecture des romans de Doyle, et de découvrir les enquêtes du célèbre Sherlock Holmes. Ces oeuvres étant tombée dans le domaine publique, je n'ai eu aucun mal à trouver ce roman au format epub (numérique pour pouvoir le lire sur mon smartphone ou ma tablette en déplacement) sur ce site . Au départ, j'ai hésité à me lancer dans la version anglaise. Mais je préfère encore réserver ma lecture anglophone aux ouvrages techniques ou documentaires, dans lesquels le fait de ne pas reconnaître les subtilités ou les figures de style ne sont pas dommageables. Mon niveau d'anglais n'est pas encore assez haut pour m'attaquer à un monument de la littérature comme Sherlock Holmes !

Car c'est bien cela qui m'a frappé en premier lieu. Le niveau de langue et la qualité d'écriture sont au rendez-vous (excellente traduction, donc) et c'est un plaisir que de lire de beaux mots et des phrases bien tournées. En premère partie, le narrateur est le fameux Docteur Watson, qui nous narre sa rencontre avec le détective et leur emménagement en tant que colocataires au 221, Baker Street. On y découvre le caractère particulier et les étonnantes facultés de Holmes. Alors démarre une enquête étrange où Holmes est appelé à la rescousse par les deux inspecteurs vedettes de Scotland Yard, Gregson et Lestrade. Un homme a été retrouvé mort dans une maison abandonnée. Pas de traces de lutte, pas de blessures, du sang partout ; puis un deuxième dans un hôtel, poignardé. Une inspection minutieuse des scènes de ces deux crimes, permettra à Sherlock Holmes de comprendre tout avant tout le monde et d'arrêter le coupable. C'est limpide, ça se lit tout seul. Fin de la première partie.

On plonge alors tête la première dans un deuxième partie surprenante au beau milieu des Mormons dans leur exode vers la terre promise, l'Utah, où ils créeront Salt Lake City… Aucun rapport de prime abord, et pourtant, tout part de là ! J'ai trouvé que c'est dans cette partie du roman que s'exprimait le véritable talent d'auteur d' Arthure Conan Doyle. Peut-être que la narration omnisciente et non personnifiée y est pour quelque chose. Quoiqu'il en soit, cet interlude, cette histoire dasn l'histoire, m'a semblé être le véritable coeur du roman. Comme si l'enquête qui se déroule à Londres, 20 ans plus tard, n'avait été écrite que pour ammener cette aventure Américaine.

En troisième partie, on revient auprès de notre détective talentueux, qui nous expliquera ces observations et déductions, toutes simples, qui l'auront mené à démêler l'affaire. Une partie courte mais amusante !

Un remarquable « petit » livre de Sir Arthur ! Une construction cinématographique, avec flash back ; un style et une ambiance « so british » ; un personnage, Holmes, flamboyant ou léthargique, selon qu'il est dans l'action ou dans la réflexion. Et puis cet attachant Docteur Watson, plus "humain" que son comparse. Un livre difficile à lâcher quand on l'a en main !


- lecture -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire