Semis et plantations du paresseux

Après la période de grand foid que nous avons traversée, la douceur revient avec les jours qui rallongent. Il est temps de commencer à préparer le printemps au potager. Cet hiver, j'ai grapillé sur internet des informations sur la permaculture et les potagers sous paillis. Cela fait 9 mois maintenant que mon potager est en place, constamment paillé. La terre est très meuble en dessous de la couche de foin, plusieurs strates à différents stades de décomposition sont visibles, et plein de vers de terre de différentes tailles et différentes couleurs travaillent tout ça !

J'ai découvert la chaîne youtube d'un monsieur fort sympatique, Didier Helmstetter (alias Did67), au titre alléchant : le Potager du Paresseux. Le principe fondateur de cette technique de culture est exactement ce que j'avais présenti en couvrant mon sol. Ne plus travailler le sol, le couvrir d'un paillis de foin épais toute l'année, favoriser la vie du sol pour le garder meuble et riche. Un lien vers sa chaîne youtube et voici sa vidéo de présentation, très inspirante :

Elaborer un plan

Réfléchir aux plantes amies/ennemis, à l'ombre portée, à la rotation des cultures ... Quelques recherches sur internet et dans mes livres m'ont permis de dessiner un plan de semis pour ce printemps. Je n'y ai pas encore intégré les pommes de terre, ni les légumes d'été (tomates, courgettes).

Découper le paillis

Technique empruntée dans les vidéos de ce monsieur, le découpage du paillis avec un couteau à pain le long d'une planche de bois ! Original et hyper efficace. L'idée, c'est de découper une très fine tranchée dans le couvert de foin, pour pouvoir y semer nos graines. On débarrasse seulement l'intérieur de notre sillon de son paillis pour accéder à la terre meuble en dessous On évite ainsi de déranger la structure autour de la tranchée, on perturbe le moins possible l'écosystème en place. La tranchée doit être aussi fine que possible, pour éviter la prolifération d'adventices et avoir un paillage touchant presque le pied des futurs plants.

découpe paillis

main dans sillon

sillon ouvert

ver de terre

Semer dans les sillons

La terre est très meuble et grouille de vie ! J'ai essayé de semer léger dans les lignes : fèves, panais, radis. Un très léger passage de binette juste après pour ensevelir les graines, puis un rapide arrosage en pluie fine. Vraiment, rien de sorcier ! Aucune préparation de lit de semence, pas d'apport de compost, d'engrais. On est tellement loin des préceptes ennoncés dans tous les manuels de jardinage que je me demande si ça va marcher ! La suite dans quelques semaines ...

4 sillons

Quelques semis en pots

J'ai effectué quelques semis en avance, dans des pots contenant un mélange de terre de taupinière et de terreau bio. Tétragone, capucine, salades, herbes aromatiques ... J'ai aussi disposé mes plants de pommes de terre à germer dans des boîtes à oeufs. J'ai placé tout ça devant les fenêtres de la chaufferie. C'est exposé nord mais assez lumineux, j'espère que ça suffira. Niveau température, ce n'est pas chauffé mais bien moins froid qu'au-dehors.

pots à semis

pommes de terre à germer

Plants de fraisiers

Mes pieds de fraisier ayant cramé l'année dernière, je me suis procurée 6 nouveaux petits pieds de fraisier (Mara des bois, j'adore !). J'ai décidé de les planter dans mes bacs en bois, que je pourrai disposer plus à l'ombre dans l'été si besoin.

fraisiers


- potager -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire