Sketchnotes et Pomodoro - 2 techniques pour travailler ses cours efficacement

Plus ma formation avance, et plus les informations s'empilent. Voilà les 3 grands modes d'apprentissage que j'ai pu identifier à mi-parcours :

  • je dois apprendre des définitions ou des listes d'informations : il n'y a pas à tergiverser, c'est du par coeur. Il faut retenir pour recracher mot pour mot.
  • je dois apprendre des systèmes : l'enjeu est de comprendre les risques et les éléments mis en place pour y parer.
  • je dois apprendre des procédures : un assemblage des notions apprises et comprises précédemmment.

Constat

  • j'ai parfois l'impression que plus j'essaie d'en retenir, plus j'en oublie !
  • l'organisation de mes notes est primordiale pour optimiser mes révisions
  • je relis bien plus volontier un cours joliemment présenté
  • il y décidément certaines choses qui ne veulent pas rentrer !
  • quand je vois la quantité de travail qui m'attends chaque soir, je suis parfois découragée.

Ma façon de faire jusqu'alors

  • Une prise de notes classique, synthétisée pendant les cours
  • Un retour au texte règlementaire une fois au minimum, jusqu'à 10 fois pour les notions complexes et précises
  • Des petites fiches de révision succintes dans un carnet

Je révisais pendant plusieurs heures, sans discontinuer, appronfondissant un sujet jusqu'à m'en abrutir, et délaissant certains autres par manque de temps.

Honnêtement, je commençais à sentir les limites de cette façon de faire. Je sollicitais fortement ma mémoire (heureusement très efficace) mais je ne lui facilitais pas la tâche ! Tant en terme de charge de travail qu'en terme de présentation des notions.

D'autre part, le support classeur avec les cours dedans n'ai pas transportable facilement, alors que je cherche à avoir mes cours partout avec moi (dans les transports, au boulot ...). Ma solution du petit carnet avec fiches succintes me semblait pertinente, puis au fur et à mesure de la complexification des procédures, le petit format devenait trop contraignant, pas assez souple. J'ai pensé à taper tous mes cours sur ordi, pour la facilité de transport et la possibilité de retouche, mais là encore la rigidité du traitement de texte ne me permettait pas de facilement intégrer mes croquis explicatifs, essentiels à la compréhension.

Association magique de 2 techniques

Sketchnotes

Je cite le créateur de cette technique pour décrire ce qu'est une sketchnote :

Les sketchnotes sont des notes visuelles riches, mêlant écriture manuscrite, dessins, calligraphie, formes et élements visuels, tels que des flèches, des boîtes et des lignes.
Mike Rohde

Littéralement, le terme « sketchnotes » est une combinaison de deux termes anglais : les « notes » dans le sens « prise de notes » et « sketch » signifiant esquisser, dessiner, griffonner.

Sketchnotes

L'idée est de transformer des notes de cours en notes synthétisées et graphiques, pour faciliter l'impregnation du cours (on se creuse la cervelle à savoir comment pésenter et représenter des notions par des dessins) et la mémorisation (j'ai une mémoire hotographique, mes notes sous forme de croquis me restent bien mieux que celles sous forme écrite). Mieux que des paroles, voici par exemple la Sketchnote "brainstorming" qui a initié cet article.

Imgur

Pour affiner ma technique, je me suis procurée deux livres du créateur de la méthode (un en français et l'autre en anglais)

Initiation Livre Workbook Livre
Initiation au sketchnote : le guide illustré de la prise de notes visuelles - Mike Rohde (Amazon FR) The Sketchnote Workbook: Advanced techniques for taking visual notes you can use anywhere - Mike Rohde (Amazon UK)

Je suis beaucoup plus motivée à l'idée de bosser le soir après une grosse journée de cours ! C'est fun de devoir réfléchir à la manière de représenter par le dessin des notions règlementaires parfois barbantes. Je retiens avec une grande facilité mes sketchnotes, je visualise ma fiche le jour de l'interro et les notions ressortent toutes seules.
De plus, je numérise mes "oeuvres" chaque week-end, les envoie sur mon compte Google Drive, ce qui mepermet de les avoir accessibles depuis ma tablette ou mon téléphone, consultables partout pour une révision rapide !

Pomodoro

Pour mes cours, mais pas seulement ...

J'ai toujours l'impression de manquer de temps, de ne pas mener à bien les tâches de ma liste de choses à faires, je me sens souvent débordée, découragée par l'ampleur d'un travail à faire ... J'ai cherché une méthode simple (j'ai commencé à regarder du côté du célèbre "Getting Things Done !" mais quelle usine à gaz pour pas grand chose !) et efficace pour arriver à mener à bien mes corvées, mes travaux, mes révisions, mes rendez-vous etc ... Et la Technique Pomodoro est tellement simple que j'ai voulu tenter le truc. Elle peut se résumer grossièrement en quelques étapes :

Pomodoro

  • Choisir une tâche
  • Enclencher une minuterie de 25 minutes (cette période représente un pomodoro)
  • Travailler sur cette tâche sans interruption jusqu’à ce que la minuterie sonne
  • Inscrire un « x » sur notre tâche dans notre liste de tâches à faire
  • Prendre une pause de 5 minutes

Et on continue de même jusqu’à ce que la tâche soit terminée. Il est aussi recommandé de prendre une pause plus longue de 15-30 minutes tous les 4 pomodori.

C'est tout bête non ? Et redoutablement efficace ...

La vidéo officielle de présentation de la technique

J'ai remarqué aussi que cette technique mettait en oeuvre les principes du renforcement positif à 2 niveaux. D'abord lorsque l'on commence un pomodoro, on sait que l'on aura droit à une petite pause relaxante dans assez peu de temps (un café, une clope, un coup de fil) et c'est motivant à court terme. Aussi lorsque l'on fait le bilan d'une séance, on se rend compte du travail accompli et l'on est fier de sa rigueur, de son efficacité, c'est gratifiant, et d'autant plus motiant pour la prochaine session (long terme).

Je ne me sens plus submergée par la longueur de mes révisions, ou l'ampleur du ménage à faire dans la maison. Un pomodoro, c'est finalement souvent un poil trop court. Du coup, lorsque je lance mon minuteur, je pars avec dans l'idée que ça va très (trop !) vite passer ! Et j'arrive vite à 4 pomodori sans me fatiguer, ce qui équivaut à 2 heures de travail particulièrement efficace.


- Pas encore de tags. -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire