Journal de Nestor et Rocky (6) - Une dose de clicker

Nestor

Il est toujours très partant pour des petites sessions, ça me fait bien plaisir à voir ! J'adore pouvoir m'amuser avec lui dans cette ambiance décontractée et motivante, sans avoir l'impression de l'emmerder, de lui demander de faire des choses qui n'ont pas de sens pour lui. Je me concentre sur les quelques exercices que nous avons entrepris sans en rajouter pour le moment. J'ai vraiment l'impression qu'il y prend plaisir et adore répondre juste ! J'ose espérer que ça lui donne confiance en lui et en la technique du clicker, ce que je souhaite conforter avant de me lancer dans de nouveaux exercices.

J'enchaîne mes demandes avec pas mal de rythme, ce qui fait du bien à mon grand molasson ! La cible sur mon poing fermé, le chassé de hanches de face sur suggestion de la main et un claquement de la langue, le reculer de face sur indication gestuelle et le code "Recule !", le Stand on the mat les deux pieds sur le tapis sur présentation de celui-ci devant lui, la tête au sol sur indication de la main sur sa nuque, le départ au pas ("Allez !") en mener et l'arrêt ("Oh !") sans bousculade ou dépassement intempestif, la Statue quand un peu trop d'énergie mal canalisée.

Je ne suis pas assez exigeante sur la perfection des mouvements et je n'ai pas encore vraiment cherché à instaurer de la durée, deux critères à bosser qui m'intimident un peu car j'ai peur de ne pas savoir bien doser et de frustrer mon cheval (Nestor est très exigeant sur ce point). Je pense me replonge un peu dans la théorie, notamment en ce qui concerne la mise sous "variable schedule of reinforcement" (expression que je suis bien ennuyée à traduire ...) ou la notion d'extinction.

Rocky

Je me suis mise à travailler des choses en mouvement avec lui qui ne demande que ça. J'ai très vite trouvé une chose à explorer : le mener en liberté. Autant il est parfaitement à l'écoute tant qu'une longe nous relie, autant je ne parviens que rarement à le garder connecté avec moi en liberté dans le pré. Mener très simple, dans la même position qu'en longe, avec pour codes vocaux "Allez !" pour le départ, "Trotte !" et "Oh !". D'abord en ligne droite, les arrêts étaient bien brouillons au départ avec un cheval qui me dépassait mais revenait quand même vers moi chercher un bout de carotte, puis petit à petit j'ai obtenu des choses plus propres et de plus en plus d'arrêts à l'épaule tête droite depuis le trot. Il a trouvé les solutions tout seul et je n'ai pas vraiment eu à l'aiguiller en cliquant des attitudes particulières. J'ai introduit quelques changements de directions pas trop brusques et quelques mètres de déplacement en plus entre deux demandes. Je pense petit à petit introduire des variations dans l'allure, comme un pas ralenti ou allongé, ou un tout petit trot. Je pense qu'un trot allongé est encore trop prématuré, le risque qu'il décroche pris dans son élan est trop grand pour le moment. J'essaye aussi d'arrêter ma session ou de passer à autre chose avant de le perdre.

Bilan

Pas grand chose de grandiose, mais disons que j'ai vraiment l'impression de "faire mes armes" au clicker avec ces choses toutes simples, je me goure parfois, je suis un peu dépassée par l'enthousiasme de l'un, le je m'en foutisme de l'autre, leurs humeurs du jour ... ça me permet de passer des moments très sympas et fun avec mes chevaux, le fait de tout faire en liberté est quelque chose d'assez nouveau pour moi et j'aime beaucoup la "vérité" que cela apporte dans la relation au quotidien. Par exemple, je me suis mise à leur proposer la douche au jet en ces fortes chaleur en liberté, alors que je mettais systématiquement le licol et les tenais auparavant, par simple habitude. Je me mets à leur parer les pieds ou à soigner la dermite de Nestor en lib aussi. Je suis obligée de remettre en question ma façon de faire et de me demander à chaque instant comment mes chevaux me perçoivent pour éviter qu'ils ne se barrent, tout simplement !


- chevaux -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire