Temps Glaciaires, de Fred Vargas

Pourquoi j'ai eu envie de lire

Je ne suis pas une grande fan du genre policier. Je trouve que c'est un genre extrêment difficile. Certains polars sont trop vites découverts, d'autres manquent cruellement d'originalité. Je n'achète pas un livre pour me retrouver devant un épisode des Experts sur papier. D'autre part, il y a souvent un manque de style, de profondeur des personnages, comme si servir l'action occultait tous les autres aspects de la littérature.

Ce n'est pas le cas avec Fred Vargas. Il s'agit d'une auteure française, donc nous évitons les pertes et déformations inévitables de la traduction. Et quelle plume, quel univers ... Pour avoir déjà lu plusieurs des enquêtes du commissaire Adamsberg et de son équipe, je savais que je tapais dans la valeur sûre, et la qualité, en me lançant dans la lecture de son dernier roman.

Ce que j'en ai pensé

Couverture

Sans surprise, j'ai été transportée. Entre la brigade parisienne et ses agents hauts en couleur, un haras en Normandie et ses habitants du cru, une île mystérieuse au fin fond de l'Islande et une association limite sectaire des adorateurs de Robespierre, on ne peut pas dire que l'originalité ne soit pas au rendez-vous ! Une série de meurtres, de fausses pistes, un lien ténu entre tout cela à trouver. Haletant, le rythme de cette enquête avait bien besoin du flegme et du calme rêveur du commissaire Adamsberg pour tempérer cet enchaînement de faits. S'il y a bien un personnage de roman que j'adorerais rencontrer en vrai, c'est lui. Son personnage est tellement bien travaillé que d'apprendre qu'il est réel ne me choquerait pas !

En effet, en plus d'une intrigue rondement menée, d'entrelas de pistes à démêler, d'un suspens qui m'a tenue en haleine jusqu'au dénouement, c'est bien l'univers et la poésie de ce roman qui m'a le plus séduite. Les scènes les plus humbles, comme un dîner dans une auberge ou une promenade dans Paris, prennent une dimension épique grâce à des descriptions et des détails choisis, et surtout des dialogues magiques. Chaque personnage est travaillé, aucun n'est une caricature de lui-même, tous ont leur rôle à jouer, chaque personnalité (même l'assistant Estalère et ses cafés) prend part au récit et paraît indispensable.

Séduite par l'enquête et sa résolution originale, comme toujours avec Fred Vargas, Temps Glaciaires est un polar que je conseillerais volontiers aux amateurs éclairés en manque de légèreté comme aux néophytes du genre policier.


- lecture -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire