Riders T3 - Cheuvauchée Intense, de Lorelei James

Pourquoi j'ai eu envie de lire

Ravie du plaisir que m'ont procurée les lectures des deux premiers tomes de la série (voir en fin d'article les liens vers mes critiques), je me suis lancée dans ce troisième volet partagée d'émotions variées : à la fois excitée de retrouver l'univers du rodéo et des ranchs, curieuse de connaître quelle serait l'histoire d'amour principale, tentant de deviner qui en seraient les principaux protagonistes (encore un membre de la famille McKay ?), je me sentais aussi un poil anxieuse à l'idée que l'auteur s'essoufle dans ce troisième roman, commence à tourner un peu en rond et ne parvienne pas à me faire autant vibrer que lors de ses premiers récits. C'est le danger lorsqu'une saga nous plaît : on en attend beaucoup à chaque nouveau tome, au risque d'être déçu ...

Ce que j'en ai pensé

Déçue ? Que neni, les amis ! Je vous le dis tout de suite : cette chauvauchée-là est ma préférée (pour le moment du moins !). J'ai même l'impression que Lorelei James s'améliore de tome en tome.

Couverture

Tout d'abord, les personnages principaux m'ont beaucoup parlée, je les ai trouvés d'une plus grande profondeur que ceux des premiers tomes, qui étaient déjà souvent hauts en couleurs et attachants. Ici, il est question de Cord McKay (youpi, un autre frère McKay - l'aîné - trop sexy !), divorcé et papa d'un petit garçon dont il a la garde, en charge seul de faire tourner son ranch. Partagé entre son quotidien de travail très physique, de père qui se questionne, d'homme meurtri par une histoire d'amour difficile, je me suis sentie proche de lui, il m'a paru tellement humain ! Il y a aussi Amie-Jo (j'adore ce prénom), amoureuse de Cord depuis toujours, jeune femme qui s'émancipe, la tête sur les épaules au quotidien mais romantique dans l'âme. Elle a vécu dans une famille aimante mais rongée par la maladie du père et a dû bosser tôt au ranch, elle a donc grandi un peu trop vite, un peu trop en solitaire. Son personnage n'est pas cliché, n'est pas gnangnan. Ses réfléxions auraient (ont) souvent pu être (été) les miennes.

Ensuite, leur relation. Je résume : Cord a déjà une vie derrière lui, est beaucoup plus âgé qu'Amie-Jo, combat ses sentiments de peur de souffrir de nouveau. Ami-Jo est amoureuse de Cord, le seul moyen qu'elle ait trouvé pour vivre au plus proche de son fantasme d'amour est d'entretenir une relation sexuelle avec lui, en espérant qu'il ouvre un jour les yeux.
Bon ben, j'aurais écrit l'histoire de Chéri et moi que j'aurais pas pu faire mieux. Sérieusement, c'est dingue à quel point cette histoire est proche de mon vécu (le stetson sur la tête du Chéri en moins). De ce point de vue, je trouve la couverture très réussie.

Tout comme dans les deux premiers, on suit dans ce tome une autre relation en parallèle de la principale (mais plus en filigrane cette fois-ci, j'ai préféré). Ici, il ne s'agit pas du stéréotype de l'homme plus âgé que la minette mais de celui du jumeau qui usurpe l'identité de son frère auprès d'une femme qui lui plaît. La découverte du pot-aux-roses ne se fait pas sans pots cassés !

Enfin, l'ambiance, l'environnement, les évènements extéreurs : plus sombres, on traite de la thématique de l'alcool, de l'addiction, du décès d'un proche. On retrouve tous les personnages déjà croisés au début de la série (et il commence à y en avoir un paquet), tout s'emboîte bien, les relations entre eux sont fluides et leurs personnalités propres font la richesses du background. Encore une fois, j'ai trouvé très agréable cette impression de me retrouver en famille, à cotoyer des connaissances et à me remémorer en même temps que les personnages le mariage de l'un d'entre eux, une naissance, une chute de cheval etc ...

Emotion, profondeur, sensualité, amour : je suis conquise, une fois de plus, par l'univers de l'auteur et son schéma narratif au fil de ses livres. J'attends avec impatience la sortie française du quatrième tome, Chevauchée Brûlante, prévue le 17 Juin 2016. Croyez-moi, je serai au rendez-vous !

Mes comptes-rendus de lectures sur la série Riders


- lecture -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire