Journal de Nestor et Rocky (3) - Deuxième séance de clicker training avec Nestor

Je reste sur ma lancée de la veille, et c'est avec un peu moins de trac que je rejoins mon gros loulou au box pour continuer nos exercices de politesse. Je suis restée à l'écurie, la porte du box toujours ouverte bien entendue (libre à Nestor de partir s'il le souhaite), Rocky un peu plus loin pour qu'il ne vienne pas nous importuner.

Le début de séance

Je souhaitais réviser très rapidement la Statue de la veille avant toute chose, en me plaçant en dehors du box puis à l'intérieur à son épaule. Aucun problème, il a tenté de fouiller une seconde lorsque je me suis mise à côté de lui et a aussitôt rectifié sa position. Le principe est bien compris, je suis très contente !

J'avais pour objectif de continuer sur ma lancée des exos de politesse, avec à l'esprit de ne pas trop en demander. En effet, je me suis dit que ce sont des exercices qui demandent pas mal de self-control et certains génèrent de la frustration. Il faut que je reste dans la limite du suportable et de l'agréable pour on élève, difficile de juger ...

La main dans le sac

De nouveau de l'autre côté de la paroi du box, je me suis repostée dans ma position habituelle face à Nestor et j'ai mis ma main dans ma sacoche pour agiter les Miel Pops à l'intérieur. Le but ? Que Nestor soit capable de contrôler son premier réflexe, qui est de venir mettre son nez dans la sacoche, attiré par le bruit ! A mon grand étonnement, il n'a pas cherché longtemps la solution et a très rapidement adopté la Statue, un peu tendu. Cloc immédiat puis deux ou trois répétitions. J'ai ensuite prolongé l'effort jusqu'à trois secondes en trifouillant dans ma sacoche sans qu'il ne bouge. Je suis de nouveau entrée dans le box à ses côtés, même exercice. Il a tenté de fouiller deux fois mais a très vite pigé. Je n'insiste pas longtemps et au bout de trois répétitions parfaites, je passe à autre chose.

La main papillon

Un nouvel exercice de politese, que j'ai introduit en contact protégé. Face à lui, j'ai agité un peu mes mains devant sa tête, puis son nez, plus ou moins fort. Après avoir tenté de sentir et attraper mes doigts, il a très rapidement compris que j'attendais de lui la Statue, immédiatement récompensée. J'ai commencé à introduire un peu de durée, en agitant doucement mes mains à une douzaine de centimètres de son nez jusqu'à 3 secondes. Excellent !

Les prochaines étapes de cet exercice demanderont à être bien décortiquées, je souhaiterais pouvoir arriver à poser ma main contre sa bouche sans qu'il cherche à me grignoter un doigt.

La main de la tentation

L'exercice le plus difficile à mon sens. C'est pourquoi j'ai choisi de l'introduire en dernier dans ma séance, après avoir récompensé à chaque exercice précédent la Statue, espérant que ça l'aide à comprendre qu'ici aussi, ce sera la Statue la bonne réponse.

En contact protégé, j'ai pris quelques friandises en main et lui ai présentées à hauteur de mi-chanfrein, la main à plat. Il n'a pas tenté de venir chiper cette main un peu haute, malgré la vue des boules sucrées. J'ai bien récompensé ce self-control ! Puis j'ai positionné cette main tentatrice tantôt un peu à droite, tantôt un peu à gauche, toujours à la même hauteur, il gardait bien la Statue. Lorsque j'ai tenté de lui proposer plus bas, comme si j'allais lui donner, à hauteur de sa bouche, la tentation a été très forte pour lui, il a avancé son nez en tentant d'attraper les friandises. J'ai du descendre ma main et reculer lorsqu'il allongeait l'encolure, ça a duré une bonne dizaine de secondes ces tentatives désespérées ! Finalement, la friandise hors d'attente, il s'est détourné, j'ai cloqué même si ce n'est pas vraiment le mouvement que je recherche. Il fallait bien que je récompense quelque chose, pauvre loulou ! Nouvel essai, il s'est détourné plus rapidement cette fois, j'ai de nouveau cloqué. Au moins, il a compris que le fait de ne pas tenter de chiper la récompense est le principe. Troisième essai assez similaire au second, j'ai choisi de le laisser là-dessus.

Maintenant, il faut que j'arrive à récompenser la position Statue (et non seulement le fait de se détourner) dans un moment d'hésitation ou une tentative de sa part. Cela fera l'objet d'une nouvelle séance !

Fin de séance

Après deux ou trois statues de 3 secondes demandées à son épaule, obtenues sans difficulté, j'ai clôturé la séance en versant les quelques bonbons restants dans sa mangeoire.

Bilan

Je suis encore épatée par le self-control de Nestor en présence de bouffe. Il n'y a qu'à voir avec quelle gloutonnerie il a mangé le reste de la sacoche dans sa mangeoire, l'antérieur replié de plaisir, pour se rendre compte que la tentation doit être très forte pour lui durant tous ces exercices ! Je me félicite d'autant plus de ne pas trop le pousser, de rester sur de petits progrès lorsque je sens que la difficulté est grande pour lui. Je pense que la pratique du clicker peut-être piegeuse pour cela : c'est tellement puissant comme méthode que la tentation pour le "trainer" est grande d'en vouloir toujours plus et plus vite de la part du "learner". Je suis contente de ne pas avoir eu de décrochage de sa part, comme celui d'hier, signe que j'avais poussé un peu trop la difficulté, ou mal décomposé la progression.

Les exercices de politesse ont tous été introduits. Ils demanderont bien entendu un approfondissement certain afin qu'ils soient tous parfaitement aquis et une simple formalité ! Le but pour chacun : travailler la durée, puis la précision, puis les deux à la fois. Je n'ai pas tenté de réintroduire le Touché-cliqué, la séance étant déjà bien chargée en émotions ! Je pense que cela nécessitera une séance entière pour retenter l'exercice.

La séance a duré, comme hier, moins de 10 minutes. C'est agréable de pouvoir réellement travailler avec son cheval sur une séance aussi courte. Dans mon emploi du temps de ministre, j'apprécie de pouvoir entamer un travail et une progression avec seulement une demi-heure de libre devant moi. Chose impossible si je devais monter à cheval ou encore atteler ! Il faut tout de suite plusieurs heures devant soi.


- chevaux -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire