Création du potager - Premier labour

Je me lance dans un nouveau projet qui me tenait à coeur ! Je souhaitais me créer un potager, bio si possible, pour le plaisir de voir pousser mes plants et de manger de bonnes choses dont je connais la provenance.

Où qu'c'est que j'bêche ?

C'est grand chez nous, mais bien entendu, j'ai choisi de faire mon potager à l'arrière de la maison. La parcelle de terrain la plus étriquée de la propriété ! Pourquoi faire simple quand ...? Mais c'est assez abrité du vent, ensoleillé sans cramer l'été, le forage et donc l'eau est tout proche et je pourrai ranger mes outils dans une partie de la chaufferie, à deux pas. La situation idéale ! Seulement, c'est aussi l'endroit où les chevaux passent du grand pré au pré des platanes. Il fallait que je leur laisse assez de place pour passer. C'est aussi l'endroit où se situe notre fosse sceptique et ses dizaines de mètres de drains. Il a fallu bien viser au milieu de toutes ces contraintes et de la végétation existante (pas question de couper un seul arbre !) pour caser mes 40m² de potager.

Aux grands maux les grands moyens

Ou alors est-ce un peu exagéré ? Ben quoi, on nous offre une charrue deux socs, on a notre bon vieux McCormick qui démarre comme un jeunot ... Alors oui, 40m², c'est vraiment un tout petit champ. Mais c'est un champs quand même, na ! Donc on a attelé la charrue (pas avant les boeufs) et j'ai tracé mes sillons. Mon premier labour ! Trop fière. Les réglages étaient loin d'être parfaits, mais ça l'a fait.

C'est pas la classe quand je jardine, moi ?

Epandage de crottin

On viserait l'autarcie qu'on ferait pas mieux. Mes deux saucissons sur pattes nommés Nestor et Rocky m'ont produit tout l'hiver avec une régularité exemplaire une quantité considérable de crottins (et du bio en plus !). Mélangés à un peu de sciure de bois et d'urine, nous voilà avec un tas de fumier vieilli d'environ 6 mois prêt à l'emploi. Sans être totalement décomposé, la matière est bien délitée et légère.

Imgur

On entame donc l'épandage à la brouette et le mélange avec la terre fraîchement retournée à la houe. Autant dire que ça avance nettement moins vite à la main qu'au tracteur.

Imgur

Encore quelques jours de boulot et on tentera d'emprunter une motobineuse à quelqu'un pour finir de mélanger le fumier et la terre et de casser les mottes.


- maison, potager -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire