Riders T2 - Chevauchée Ardente, de Lorelei James

Pour lire ma critique du premier volet de la série Riders, allez jeter un oeil ici : Riders T1 - Chevauchée Exquise, de Lorelei James.

Pourquoi j'ai eu envie de lire

Pas besoin de tourner autour du pot : parce que j'ai dévoré le premier tome, pardi ! J'étais très curieuse de savoir si ce second tome présenterait la suite de la relation torride entre Channing et Colby, leur vie de couple après leurs aventures sur le circuit de rodéo, ou bien tout autre chose.

Ce que j'en ai pensé

T1

Dans ce second tome, nous retrouvons des personnages secondaires du premier, qui deviennent ici les héros, quelques mois plus tard. Ce concept est sympa. Premièrement, l'environnement ranch et rodéo nous est bien familier. On connaît les règles de la compétition, la vie de nomade des compétiteurs et on a bien compris que les éleveurs qui fournissent en bétail et chevaux ont une grande importance. On évolue en terrain connu, avec nos connaissances acquises dans le premier tome sur ce milieu bien particulier, et j'ai trouvé cela agréable. Ensuite, les échos des relations, des altercations entre les personnages du premier récit nous donnent l'impression de bien connaître tout ce petit monde qui se côtoie. Là encore, le fait de ne pas avoir à découvrir et mémoriser des tas de nouvelles informations et de se servir au maximum des personnages et aventures du premier tome, en distillant juste ce qu'il faut de nouveauté, offre un confort de lecture et une proximité des personnages avec le lecteur. J'ai trouvé ça astucieux et plaisant.

A la lumière de l'organisation de ce second tome, je me rends mieux compte de celle de premier tome, où nous suivions deux relations, chacune représentant une sorte de stéréotype (sans connotation négative) : une jeune fille ingénue qui finit par faire "ranger" le bad boy aux mœurs légères par amour, et le couple d'homosexuels aux prises avec un milieu très machiste, obligés de vivre leur passion en secret, ce qui les séparera. La construction de ce deuxième volet est similaire : nous découvrirons deux relations amoureuses, chacune représentant un "défi". D'une part, l'histoire d'amour entre Gemma et Cash, qui nous éclaire sur les difficultés à refaire sa vie après le deuil de l'être aimé, d'autre part l'histoire de Macie et Carter, où la jeune fille qui ne se pose jamais et l'artiste passionné égocentrique qui n'écoute pas l'autre.

Les ébats, toujours aussi hot et osés, sont bien écrits, fréquents, toujours accompagnés des sentiments et des émotions des protagonistes. On sent que la sexualité fait partie intégrante de la construction d'une relation, que les scènes de sexe ne sont pas qu'un ajout en surcouche pour émoustiller le lecteur mais bien une composante indispensable de l'évolution de l'histoire.

En conclusion, un second volet très agréable à lire, peut-être même encore un peu plus que le premier. Je me lance donc sans hésiter dans la lecture du troisième. D'ailleurs, je me suis renseignée des versions originales de la série, et il semblerait que Lorelei James soit très prolifique ! Un grand nombre de tomes constitue la série Riders, et seuls les trois premiers ont été traduits en français jusqu'à présent. De sympathiques soirées de lecture en perspective, si la qualité est toujours au rendez-vous !


- lecture -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire