Riders T1 - Chevauchée Exquise, de Lorelei James

Je découvre (et dévore !) les romans catégorisés New Adult. Cette récente catégorie de romans entend dépeindre les tourments du passage de l’adolescence à l’âge adulte. Les personnages se doivent d’avoir, tout comme le lectorat cible, entre 18 et 25 ans et d’être confrontés aux affres de cet âge : départ du foyer familial, premiers coups durs infligés par la vie et surtout tourments amoureux. Toujours dans un souci de coller à son lectorat, les histoires des livres new adult sont racontées du point de vue d’un personnage féminin. La qualité littéraire n'est malheureusement pas toujours des plus remarquables, vous pouvez lire à ce sujet mon compte-rendu de lecture de la série After d'Anna Todd. Il faut farfouiller, lire des critiques qui tiennent la route pour bien choisir...

Pourquoi j'ai eu envie de lire

Je l'avoue, pour le choix de cette série en particulier, je n'ai pas été très objective. Déjà, la couverture (non mais sérieux, ce torse quoi !). Ensuite, le titre Riders a forcément épinglé mon subconscient de passionnée de chevaux et le sous-titre chevauchée m'a invitée à lire la quatrième de couverture. Une histoire de cowboy, du rodéo, pas mal de sexe là-dedans, allez vendu ! J'entame le premier, on verra bien si ça me botte.

Ce que j'en ai pensé

T1

Bon, le moins qu'on puisse dire, c'est que ça m'a bottée ! Un livre vraiment agréable, qui m'a accrochée très rapidement. Le monde du rodéo est vraiment bien retranscrit. Les rêves qu'il véhicule et les dangers de cette profession. On s'immerge dans la vie des compétiteurs, pendant les 8 secondes sur le dos d'un taureau ou dans les caravanes sur la route entre deux rassemblements. Même si cette ambiance n'est que la toile de fond du roman, elle est bien dépeinte et j'ai apprécié ces moments d'évasion en imaginant stetsons, poussière, soleil brûlant, odeurs de chevaux, bruits de sabots et d'éperons.

Parce qu'on l'aura compris, la trame du roman, ce sont les relations amoureuses (et sexuelles !) des protagonsites. Attention, c'est très chaud. Certaines scènes sont très hard et décrites cruement. J'ai adoré le style d'écriture de Lorelei pour cela. Elle sait faire ressentir toute la palette d'émotions qu'elle souhaite nous faire vivre même au travers de descriptions sexuelles sans fioritures et crues. En gros, j'avais chaud pour l'érotisme et des frissons pour l'émotion, tout en même temps. Très fort !

On s'attache bien aux personnages, hauts en couleurs. J'ai apprécié le respect de la femme et de ses désirs omniprésent au milieu de testostérone en-veux-tu-en-voilà. Ça change de la vision de la femme faible et soumise qui transparaît dans la série d'Anna Todd (voir le lien dans l'introduction de cet article).

J'ai rarement lu des livres qui m'ont fait autant ressentir des choses, et non seulement réfléchir. Je me précipite sur le second tome.


- lecture -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire