Les Hauts de Hurlevent, de Emily Brontë

Pourquoi j'ai eu envie de lire

Tout comme pour Orgueil et Préjugés, de Jane Austen, c'est la série After, de Anna Todd, qui m'a incitée à découvrir cet autre monument de la littérature anglaise.

En effet, l'héroïne d'After et son petit ami vivent une passion chaotique et destructrice par moment. Et c'est là qu'est fait référence au roman de Emily Brontë.

Après quelques recherches sur le net, j'ai retenu la singularité de l'auteur, qui a été capable de décrire les tourments de l'âme humaine en vivant en quasi autarcie dans la demeure familiale, ainsi que les critiques que son roman a suscité à son époque, jugé choquant et immoral.

Voilà de quoi me mettre l'eau à la bouche !

Ce que j'en ai pensé

Les Hauts de Hurlevent, E. Brontë

Whouah ! Quelle fresque ! La profondeur des personnages, que l'on suit durant toute leur vie par le témoignage que fait une femme de charge, les paysages sauvages de bruyère et de marais balayés par les vents d'Ecosse, la société et le quotidien de ces coins reculés en ce début de XIXe siècle. Mais surtout, la bataille entre le bien et le mal, le blanc et le noir, la vertu et la dépravation.

J'ai dévoré ce roman d'une grande noirceur avec une délectation malsaine. J'ai tourné les pages au fur et à mesure de la descente aux enfers des personnages, les uns après les autres. Enfin, j'ai été subjuguée par l'amour, la dévotion, la folie de Heathcliff pour sa Catherine.

Je conseille ce chef d'oeuvre à toutes les âmes capables de se laisser transporter par les tourments de la passion.


- lecture -

Commentaires


Il n'y a aucun commentaire à afficher.

Poster un commentaire