Journal de Ring #5


Ce weekend, j'ai fait du chien ! Ça me fait du bien de couper complètement du boulot et des considérations quotidiennes ...

Vendredi, Oakley m'a suivie toute la journée partout, en caisse dans la voiture. Je l'habitue à savoir y rester plusieurs heures. C'est utile pour l'entraînement au club et pour les futures compétitions. Jusqu'alors, même s'il prend la voiture quasi chaque jour depuis qu'il est chiot, c'est très souvent pour aller se promener ou aller voir les copains chiens. Du coup, excitation et gémissements d'impatience dans le coffre tout le long du trajet, le chien au taquet. C'est très agaçant pour moi et le chien n'est pas au calme. Donc je m'efforce, maintenant que je peux le garder fermé en caisse de transport dans la voiture (et plus en liberté dans le coffre), de l'emmener en voiture même quand je ne prévois rien à faire avec lui plutôt que de le laisser seule à m'attendre à la maison. Le chien est ravi d'accompagner sa maîtresse où elle va. Je suis allée boire le café chez un ami, en 2 heures Oakley n'est sorti que deux fois 5 minutes de la caisse pour pisser et se dégourdir les jambes. Puis on a roulé jusqu'à chez Papa, où il a pu rester avec nous à la maison et jouer dans le jardin. Ensuite, j'ai encore roulé jusqu'à une forêt pour aller le promener 1 petite heure. Puis je suis retournée à Saintes, et il a attendu en caisse pendant que je faisais mes courses au supermarché pendant une bonne heure, pour ne sortir que faire un pipi avant de rentrer à la maison.

Il apprend à banaliser le voyage en voiture (pas la peine de monter en excitation, ce n'est pas forcément synonyme de balade), et apprécie sa caisse comme refuge calme et connu dans divers lieux. De toute façon, au club, il ne sort que 30 ou 40 minutes sur les 2 à 3h que je reste sur place.

Samedi, entraînement sérieux au club. Oakley est en pleine forme et manifestement très content de venir "jouer" au club. En effet, je m'efforce de lui montrer plein de bonne humeur et de lui faire apprécier le lieu par des jeux de balle et de boudin dès qu'on arrive. Un chiot s'entraîne sur le terrain, et Oakley est très intéressé en reconnaissant le costume de l'HA de loin, les bruits de bambou fendu, et il aboie même dans cette direction, la queue bien dressée et battante !Il est magnifique et me montre qu'il a envie d'y aller, je suis super contente.

On entre sur le ring pour enchaîner cette fois le plat + le mordant dans la foulée. Un peu trop excité, la suite en laisse est très moyenne et il dépasse souvent. La suite muselée, complète pour la première fois, est plutôt bonne. On tente pour la première fois aussi plusieurs refus d'appâts lancés par un inconnu, moi loin du chien (mais toujours en vue au cas où). Il se comporte très bien et comprend tout de suite l'exercice, qu'il connaît parfaitement avec moi qui lance les appâts. L'absence est impeccable. Pour la partie mordante, Stan donne ses consignes : on travaille toujours l'excitation, à la manchette cette fois, mais ce sera le président qui tiendra le chien au harnais, le retenant ou le laissant aller sur l'HA pour l'attaque. Je ne suis présente qu'en appui au côté du chien, pour l'encourager et lui donner confiance. Honnêtement, je ne suis même pas sûre qu'il en avait besoin ! Sûr de lui et plein d'hardiesse, il était prêt à en découdre, en aboyant et tirant comme un fou pour choper les manchettes de Stan. J'ai eu l'impression qu'il s'accrochait pas mal, ne relâchait pas sa prise et montrait de la combativité, mais c'est très difficile de mesurer la qualité du mordant en étant le nez dans l'action à encourager et féliciter son chien. Oakley a été surpris par l'épaisseur de la deuxième manchette, il fallait vraiment ouvrir et prendre en fond de gueule pour tenir, il se donne bien au deuxième essai. On sort du terrain en excitation comme d'habitude, le chien gagne sa manchette et part avec.

Je le remets en caisse immédiatement pour la remise au calme et qu'il reste sur cette impression de trop peu et de victoire. Pas loupé : au bout de quelques minutes, j'entends mon chien aboyer et pimer, je le sors et il est à fond, il cherche à jouer avec moi, à courir, à bosser ... Il est demandeur, je suis ravie. On joue à la balle avec quelques exos au milieu. On restera là-dessus pour aujourd'hui.

Ce matin dimanche, je me joins au cours d'éducation. C'est l'occasion de bosser un peu le plat avec d'autres chiens autour, et sous la pluie et dans le vent. C'est important que le chien ne soient pas distrait ou gêné par les éléments. 10 bonnes minutes de marche en laisse, qui m'ont parues une éternité. Seule, j'aurais abrégé l'éxercice bien avant, mais sous les ordres de Néné, j'ai poursuivi. Pas loupé, le chien s'est déconcentré très vite : il n'a pas l'habitude de bosser longtemps, je ne lui demande jamais assez de peur de le saoûler ou de le pousser à la faute. Comportement louable en début d'un apprentissage ou bien pour un chiot, mais plus pour un exercice connu sur un chien adulte ! Il a fallu que je me fâche sérieusement à deux reprises pour le garder au boulot, car il sniffait des odeurs de chienne et se laissait distraire par le moindre aboiement. Après ces recadrages, il a compris. Le parcours marche en laisse type concours à la fin de la séance était absolument parfait, aucune faute. Grosse récompense et papouilles. Une petite absence facile, puis un rappel au pied magnifique sur la totalité de la longueur du terrain. Je l'ai laissé là-dessus, il a bien travaillé et nous avons appris tous les deux une bonne leçon aujourd'hui.

Néné m'a instruit sur sa technique personnelle pour appréhender les trois types de saut avec un jeune chien : saut de la haie, saut en longueur et saut de la palissade. Il y a plusieurs étapes et il faut prendre son temps pour construire intelligemment l'exercice. Cela devrait éviter les blocages/refus/hésitations/fautes que j'ai pu observer chez d'autres conducteurs qui sont allés trop vites en besogne. Il m'a aussi prêté un livre de référence selon lui sur le dressage du chien de travail. Ce genre de bouquins, plein de bon sens et d'expérience, n'existent plus. Ce sont des pépites.

Oakley et moi avons du pain sur la planche.


Laisser un commentaire

Pas de commentaire pour le moment.